vendredi 17 février 2017

Toujours autant d'espoir !

Ça y est, c’est bientôt les vacances ! Et à vraie dire, tant mieux car nous sommes tous épuisés par ces rendez-vous.
Elena commence à y aller à reculons et s’endort entre chaque trajet.

Un vrai planning de ministre, entre ces 5 rendez-vous obligatoires par semaine, ceux qui se rajoute et qui sont tout aussi obligatoires, les bilans, l’école. …il est temps de se reposer.

Mais avant les vacances, un petit résumé de ces évolutions et surtout qu’aujourd’hui on arrive à voir les résultats des injections de toxine.
Alors ça ! C’est magique ! Dommage que cela ne dure que quelques mois.
Le bras d’Elena est devenu souple, identique au bras droit. Mais malheureusement  ce n’est pas pour autant qu’elle l’utilise plus. Il est toujours mis de côté dans sa vie quotidienne. Affaire à suivre avec les exercices d’ergothérapie.
Par contre grâce à sa coque d’assise qu’elle détient à la maison pour rester bien droite pendant le repas par exemple, Elena se force à mettre les deux mains sur la table et se concentre pour bien ouvrir la main. Et ça c’est une première, du coup elle ne glisse pas sur le côté gauche et reste assise bien droite.

Depuis quelque temps, Elena demande de monter les escaliers sans aide, sans se tenir. Et à force, elle a réussi. On n’y croyait pas de nos yeux ! Mais cela fut de courte durée car cela lui demande beaucoup d’efforts et de concentration, ajouté à cela quelques chutes, elle a abandonné.
Pour la comprendre, il faut s’imaginer avec un pied dans le plâtre et des vertiges tout le long de la montée d’escaliers. C’est effectivement un exercice difficile.
Connaissant ma championne, se sera de courte durée. J’en suis certaine, elle recommencera.

Rappelez-vous, Elena bave beaucoup à cause de son handicap du coup, avec Amélie on travaille dessus depuis le début. Amélie est trop forte, elle trouve toujours des exercices très ludique et surtout simple à faire au quotidien et aujourd’hui , elle arrive à faire une séance d’orthophonie sans que ce soit les chutes du Niagara. Et je retrouve Elena après l’école presque sèche. Donc c’est plutôt prometteur.

Concernant l'école, nous nous sommes mis d'accord avec la directrice, pour faire une demande d'AVS pour la prochaine rentrée scolaire. Et le dossier est en cours.

Encore de belles évolutions prometteuses qui nous donnent de l’espoir pour le reste, tel que ces chutes.
En effet, Elena chute encore beaucoup, on retrouve des bleus sur sa jambe gauche. On a quelques fois cette impression, qu’elle a comme un vertige. Du coup, elle tombe.
Ou encore, la dispraxie, une des conséquences de L’AVC, et je commence à le voir pointer son nez.
Mais pour l’instant, elle n’est pas encore diagnostiqué « dyspraxique », donc je laisse de côté tout ça et on le gérera en temps voulu.

Comme vous l’aurez compris, il y a encore du travail mais chaque jour est un pas vers plus d’autonomie pour Elena. Grâce à ces heures de travail et à sa volonté, elle y arrivera.

Elle a espoir.

On a bon espoir.

Dyspraxie : la dispraxie est un trouble du mouvement qui entraîne une incapacité totale ou partielle à automatiser et planifier les gestes. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire