vendredi 30 juin 2017

Barcelone

Ça y est nous finissons la première semaine de stage intensif en kiné pour Elena. Et quelle semaine!
Nous venons de coucher notre petite "battante", épuisée, exténuée. Elle a beaucoup donné et avec toute sincérité je n'aurais pas pu le faire. C'est fou le mentale qu'elle a. Même lorsqu'elle pleurait de fatigue, elle voulait continuer.
Des rires mélangés aux larmes parfois. Des sentiments qui se bousculaient entre fierté et fatigue.
Elle n'a jamais lâché. Un câlin, un bisous de maman ou de sa kiné et elle repartait. Ce soir en la couchant, elle demandait d'y retourner demain, pour dire à quel point elle a comprit le bien que ces exercices lui faisaient et faut dire que Léa, la kiné est exceptionnelle, elle donne tellement d'amour, elle est passionée par son metier.

Par contre le petit coeur de "nous", parents, en prends un coup. Là voir si fatiguée le soir, être impuissant devant les séquelles de cet AVC et de les regarder réellement en face. C'est pas si simple mais rien comparé à ce qu’Elena éprouve bien évidement.
On nous met en évidence l'handicap d'Elena auquel des fois on s'est habitué. Comme le fait qu'elle marche on oublie vite le fait qu'elle marche sur une jambe, elle prend appuit sur la droite et l'autre "suit".

Elena a beaucoup progressé en une semaine car elle se donne à fond. Mais elle a également mit en avant des mauvaises habitudes prisent et qu'il faut rapidement corriger.
J'appréhende la deuxième semaine à cause de la fatigue mais j'ai hâte de voir ces progrès et de les partager avec vous.
Nous allons essayer de passer un week-end reposant pour reprendre plein de force.

Merci à vous de nous lire et nous soutenir. Ça nous permet d'avancer.

MERCI!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire