La confiance



Bonjour,



Ce matin était un grand jour pour moi car j’ai repris la rééducation qui ne peut pas être prise en charge à distance, tel que la kiné par exemple.

Mes séances d’orthophonie se font à la maison à distance et je trouve ça bien pratique mais pour mes autres types de rééducations cela n’étaient pas possible et il fallait bien reprendre un jour.

Après deux mois j’en avais besoin mais pas sans appréhension. Il faut dire que ce virus me fait bien peur et il faut avoir confiance en ces thérapeutes pour passer le cap et retourner dans leur cabinet.

La confiance cela fait bien longtemps que je leurs ai donné. Mes thérapeutes font parties de moi, c’est grâce à leur compétences et leurs amour que j’en suis là aujourd’hui. Et la plupart me connaissent depuis mes huit mois ! Ça en fait du temps passer avec elles, j’ai bientôt 7ans alors je vous laisse faire le compte.

La confiance que j’ai en elles, n’est plus à prouver mais la COVID­19 a fait naître la peur. La peur d’un ennemi invisible et qui peut avoir de grave conséquences sur certaines personnes. Prendre le risque ? Est-ce que sa en vaut la peine ?... Autant de questions que mes parents se sont posés.

Aujourd’hui le choix a été donné à mes parents pour la reprise de l’école, après discussions, réflexions, mesure du pourcentage du risque… ils ont pris la sage décision de ne pas m’y envoyer. A ce jour, le risque, au vu de ma pathologie, de mon âge… et tant d’autres choses, est beaucoup trop grand pour le prendre.

La réflexion fut presque la même pour la reprise de ma rééducation. Elle ne peut pas être la même, le contexte est différent, le temps passé dehors n’est pas le même, je rencontre du monde à l’école et une seul personne en rééducation… donc la réflexion n’a pas été tout à fait la même.

Après délibération, j’ai donc repris le chemin de la rééducation.

Deux mois sans rééducation avec ma pathologie cela peut avoir des conséquences sur mes progrès. Cela fait deux mois que mes parents me couvent, me protègent et que je ne suis pas sorti. Alors aujourd’hui c’était aussi ma première sortit depuis deux mois.

Mes thérapeutes travaillent avec des enfants qui ont différentes pathologies, aucun risque ne doit être prit.

Notre protection et leur protection est importante. C’est pour cela que certaines choses ont été mises en place et on permit à mes parents de prendre ce choix.

Je ne vais plus en salle d’attente, le thérapeute vient à moi après avoir désinfecter ces locaux. A chaque passage, ils nettoient. On porte un masque, elles portent une blouse, qu’elles changent à chaque nouveau patient, les rendez-vous sont espacés ou différentes portes d’entrées sont donnés à chaque patient. Evitant ainsi que nous nous rencontrions. Je suis donc seul avec mon thérapeute. Même maman reste dehors devant l’immeuble. Outre les gestes barrières tout a été mis en place pour ma protection et la leur. Et je peux vous dire que je me sens en sécurité.

Dans ces conditions, je suis prête a travaillé dure et à rattraper ces deux mois. Ma rééducation est essentielle à mon bien être et je suis heureuse d’avoir des thérapeutes si compétentes. Je leur fait confiance, mes parents le leurs ont donné il y a bien longtemps mais en me permettant de reprendre avec elles, c’est encore une autre étape dans la confiance qui a été passé.

Ils me confie à mes thérapeutes, notre confiance est totale.


Merci à elles.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Bilan 2020

L'amour infini