mercredi 2 septembre 2015

Il était une fois...

"L'amour d'une mère pour son enfant ne connaît ni loi, ni pitié, ni limite. Il pourrait anéantir impitoyablement tout ce qui se trouve en travers de son chemin" Agatha Christie.

Allé, c'est parti! Je prends mon courage à deux mains et je me lance avec ma plume.

Voici l'histoire de la vie de ma fille Elena, la vie de notre famille au jour le jour. On dit qu'un enfant change notre vie, ça je le savais mais à quel point, j'allais le découvrir...

Je suis l'heureuse maman de deux anges, un petit bonhomme plein de vie, nommé Louis, et d'une princesse nommée Elena. Cette jolie famille je l'ai construite avec mon âme sœur, ma force, mon mari, Alexandre. Sans lui, je ne serais rien, sans lui cette belle histoire que nous vivons tous les quatre, n'existerait pas.
Et oui, malgré tous les soucis, c'est une belle histoire!

Il est 3h du matin, nous partons en catastrophe à l'hôpital, mon deuxième enfant a décidé de pointer son nez un mois à l'avance.
Tous se passe bien, nous sommes ravis et fiers. Après quelques jours passés à l'hôpital, il est temps de rentrer. Enfin! Elena ne grossissait pas assez alors nous sommes restés un jour de plus.
De retour à la maison, Elena se nourrit mais je ne suis pas sereine....plus je la regarde plus je me dis qu'il se passe quelque chose, que ma princesse nous cache quelque chose... Bien sûre les médecins, mon entourage, me disent que se sont les hormones, que je m'inquiète pour rien.... Mais une mère sait....

Les mois passent, nous sommes à ces deux mois, Elena garde toujours la tête tournée vers la droite    ( un torticolis?), alors le médecin lui prescrit des séances de kinésithérapie.
Puis doucement nous arrivons aux quartes mois, elle tourne enfin la tête mais n'attrape rien de sa main gauche, le poing fermé. Je m'inquiète, alerte le médecin mais rien...juste une réponse qui ne me satisfait pas "elle est droitière, c'est tout", et comment imaginer autre chose. Et puis je me dis que c est lié à son torticolis, "oui c'est ça, un torticolis".
Nous arrivons aux 6 mois, et Elena a toujours son poing fermé, reste uniquement sur le dos et continu
à regarder vers la droite... Ça suffit! Maintenant je veux des réponses!! Le corps médical me rassure, c'est certainement ce foutu torticolis, mais par précaution et certainement car le médecin commence lui aussi à s'interroger, il nous propose d'aller voir un confrère pour un autre avis médical, au cas où...
Et la, c'est le drame. Devant mon fils et sans aucune retenue, on m'informe que c'est certainement une rupture cérébrale, qu'il faudra faire un IRM...et moi je reste planté là à essayer de dissimuler mon désarroi devant mon fils qui me regarde, "ne pleure pas, ne pleure  pas...",voici ce que je me répète tandis que le médecin nous raccompagne.

Ce jour-là, nous sommes le 30 avril 2014, le premier jour du combat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire